top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLuca Snape

Dégustation de sakés vieillis chez Ogata



Invités par l’association japonaise des sakés vieillis et @tomoko_voyages chez @ogata.official, j’ai eu la chance et l’honneur de participer à une dégustation de sakés allant de quelques années de maturation jusqu’à plusieurs décennies.


Aujourd’hui les français cherchent à diversifier leur gamme de sakés et tendent à s’intéresser à des styles plus traditionnels, avec plus d’umami, de corps et de profondeur. De ce fait, les sakés vieillis répondent tout particulièrement à ces critères, offrant à tous ceux qui les découvrent un nouvel univers gustatif et des accords toujours plus surprenant.


Bien que les méthodes de maturation diffèrent des producteurs (températures de vieillissement, taux de koji etc.) nous retrouvons souvent pour les plus jeunes des notes miellées, caramélisées, de noix, de paille, tout en conservant une belle fraîcheur. Les idées d’accords sont infinies.


Pour les plus âgés d’entre eux leur profil aromatique dévoile des notes plus puissantes de soja, cacao, café, tabac, et de champignon. Ils offrent souvent une belle matière, et une longueur en bouche remarquable.


Encore peu présents sur le marché français, l’émotion qu’ils procurent me pousse à croire qu’ils trouveront évidement leur place sur les cartes des restaurants en France et séduiront sans aucun doute le palais de tous les amateurs.




6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page