Rechercher
  • Luca Snape

Quels sakés offrir à Noël ?

Déposer une bouteille de saké au pied du sapin, c'est l'assurance d'offrir un cadeau original et qui ne finira pas revendu aussitôt les festivités terminées. Plus qu'une bouteille, c'est la promesse d'un futur moment de convivialité autour d'une boisson qui séduira celles ou ceux qui n'ont pas encore eu l'opportunité de déguster un véritable saké japonais. Voici mes suggestions :


Le saké qui fera l'unanimité

Hanabi, saké pétillant de la Maison Hakuro

En l'absence d'informations précises sur les goûts de la personne, une jolie bulle fait toujours son effet ! La Maison Hakuro, située dans la préfecture de Niigata a élaboré une cuvée digne d'une véritable bombe de gourmandise, tout en gardant un bel équilibre entre douceur et acidité. En bouche elle délivre des notes délicates de fruits blancs ainsi qu'une belle rondeur. Avec un taux d'alcool autour des dix degré d'alcool, la cuvée Hanabi est assurément la cuvée à offrir sans crainte, que la personne connaisse le saké ou non ! Pour en savoir plus sur cette cuvée, découvrez un article détaillé ici.


Disponible chez Kinase, 28 rue du Dragon 75006 Paris



Le saké pour l'amateur de vins d'auteurs

Cuvée Kamenoo Junmai Daïginjo, Maison Senkin


La Maison Senkin est l'une des plus ancienne brasserie de Tochigi, fondée en 1806. Aujourd'hui, le succès actuel de Senkin tient pourtant de la vision avant-gardiste de la 11e génération des frères Usui. Ils produisent des sakés modernes tout en respectant le savoir-faire ancestral de la famille, en utilisant des méthode d'élaboration traditionnelle. Le résultat offre un saké avec une acidité rafraichissante, une puissance aromatique maitrisée, des notes de fruits exotiques ainsi qu'une minéralité remarquable. Un saké de haute voltige, qui procure beaucoup d'émotions à son ouverture.


Pour aller plus loin, la Maison Senkin produit des sakés de terroir, les frères Usui cherchent à s'émanciper des riz classiques tel que le Yamadanishiki, pour aller sur une utilisation de riz locaux, cultivés par eux-mêmes, tel que le Kame no Ô, utilisé pour cette fabuleuse cuvée.


Disponible à la Maison du Saké, 11 rue Tiquetonne 75002 Paris.



Le saké pour les curieux qui consomment "local"

L'aube, Brasserie Les Larmes du Levant


Les Larmes du Levant, fondée par Grégoire Boeuf au coeur de la région viticole du Rhône Septentrional proche de Condrieu propose une gamme de sakés avec une véritable signature. Pour les équipes des Larmes du Levant, conserver le savoir-faire millénaire de la fabrication du saké est essentiel, sans pour autant tomber dans une reproduction bête et méchante de ce qui se fait de mieux au Japon.


La cuvée l'Aube est un saké accessible, idéal à offrir pour s'initier aux sakés traditionnels que nous pouvons retrouver au Japon. Le nez s'exprime sur des notes fermentaires et en bouche, une texture soyeuse vient s'associer à l'umami, le goût "savoureux". Une jolie cuvée qui offre une multitude de possibilités si l'on souhaite l'accorder sur des plats.


Disponible en ligne sur le site Les Larmes du Levant.



Le saké pour les romantiques

Ichigo Kubo Nama, Maison Amabuki


Fondée en 1688 dans la préfecture de Saga, la Maison Amabuki produit du saké depuis plus de 325 ans. Les producteurs utilisent le riz de Saga et l'eau souterraine puisée localement est d'une grande qualité permettant l'élaboration de saké de haute facture. Il s'agit définitivement de l'une des Maisons que je préfère sur l'île de Kyushu.


La cuvée Ichigo Kobo Nama est un saké non-pasteurisé, apportant beaucoup de vivacité et de fraicheur au saké. Le parti pris était de créer une cuvée à partir de levures provenant des fleurs de fraisier japonais. Le nez dévoile des notes florales, très parfumé, la bouche est ronde, sa texture est soyeuse et présente également une belle minéralité, quasiment cristalline. Il est intéressant de noter que le type de riz utilisé pour fabriquer ce Junmaï Ginjo est l'Omachi, l'une des variétés de riz les plus anciennes pour la fabrication du saké !


Disponible en ligne sur le site Midorinoshima.



Bonnes fêtes !


Si vous souhaitez des conseils plus spécifiques, je serai heureux de vous renseigner sur les multiples possibilités qui s'offrent à vous, n'hésitez pas à me contacter par mail : sakeinparis@gmail.com

93 vues0 commentaire